Association
 Bana du Bénin
Aide Humanitaire au Bénin


Association régie par la loi 1901-Reconnue d'intérêt Général en mars 2006

Banapte non-retourcarte
enfant malnutriclassespirulinevillagelaboNouslogo
AccueilHistoireSituationOrphelinatEcolesSpirulineVillagesActionsQui?Adhérez
Pour nous écrire, cliquez ICI

Actualités de l'asso
(cliquer ici)

La SPIRULINE

Comment sommes-nous arrivés à développer ce projet :

Il nous était insupportable de voir des enfants mourir de malnutrition.

Le climat du Bénin est favorable à l’agriculture, avec une nature généreuse, alternant saisons sèches et saisons humides. De grandes étendues sont couvertes de savanes arborées, prêtes à accueillir les cultures traditionnelles : mil, manioc, ignames, maïs, sorgo, etc… Les fruits poussent à l’état naturel ou non : mangues, papayes, goyaves, corossols, bananes, oranges, anacardes, etc… Mais la nourriture traditionnelle manque de protéines : viandes et poissons sont chers et réservés aux repas de fêtes. Les enfants, bien que nourris au sein de la maman, puis aux farines de maïs, d’igname etc… arrivent souvent (trop) tard au dispensaire, le ventre gonflé et la peau dépigmentée.

Une récupération nutritionnelle s’impose, quand ce n’est pas la transfusion à l’hôpital de NIKKI (à 32Km) et parfois trop tard…

Il fallait trouver une nourriture adaptée à tous les âges et rapidement efficace. Associée à la bouillie enrichie vitaminée, la SPIRULINE a fait la preuve de son efficacité dans ce dispensaire. Depuis 2008, année de notre première production, des hôpitaux, centres de santé, pharmacies nous en achètent, permettant aux enfants de retrouver rapidement une bonne santé et un développement normal.

enfant malnutriLes apparences sont trompeuses: le visage et le ventre gonflés sont des signes de malnutrition.enfant sur genoux

Qu’est-que la SPIRULINE

C’est une micro algue qui pousse à l’état naturel dans des lacs « natronés » au Tchad ou au Mexique. Elle contient de 60 à 70% de protéines, des vitamines A, B1 à B12, du béta-carrotène, magnésium, fer, etc… Elle renforce les défenses immunitaires et entre autre, elle est très efficace contre la malnutrition.

Les conditions d’une bonne croissance de la Spiruline sont «chaleur et soleil », ce qui ne manque pas au Bénin. Son rendement moyen est de 5g  par m² de bassin et par jour, de spiruline sèche. Nous pouvons donc produire 400g par jour avec nos quatre bassins de 20m²chacun.
 Il suffit de 5g par jour pendant 1 mois ½ pour sauver un enfant de la malnutrition.

Evolution du projet :

2006.Après avoir visité une « ferme aquatique » au dispensaire Sainte Camille de DAVOUGON au Bénin, nous avons estimé, en accord avec la religieuse responsable de Péréré, sœur Maria-Luisa, que ce projet était réalisable.
Nous avons également visité le site de Pahou, qui est aujourd'hui le plus grand du Bénin.
bassins à PahouBassins pour la culture de la Spiruline au Sud du Bénin, à Pahou, près de Cotonou.
spiruline au microscopeLa spiruline doit son nom à la forme de ses filaments, en spirale. Ceux-ci s'allongent, puis se divisent sous l'action de la chaleur et de la lumière, se nourrissant du mileu de culture.spiruline fraicheLa spiruline peut être consommée fraiche sur du pain et pourquoi pas avec un verre de rosé, comme ici au centre de formation de Hyères.
Après avoir lu plusieurs publications et ouvrages de vulgarisation sur ce sujet, nous nous sommes inscrits dans un lycée agricole de France, à HYERES (83) pour un stage intitulé : « Formation à la production de la spiruline à vocation humanitaire ». (Voir le blog de Jean-Paul Jourdan). Cette semaine de formation en juin 2007, assurée par des professeurs compétents et passionnés, ne nous a pas découragés pour réaliser ce projet, au contraire, et dès janvier 2008, nous étions à Péréré pour construire les premiers bassins. Sur un terrain généreusement mis à notre disposition par les religieuses italiennes, nous avons réalisé 2 bassins d’environ 20m² chacun. Nous avions le soutien et les conseils des « algoculteurs » de PAHOU près de Cotonou, premier centre du Bénin où la SPIRULINE est cultivée.
 Notre souche, (de la " LONAR") vient de ce centre, et nous nous groupons avec Davougon pour commander et acheminer les intrants qui nourrissent notre micro-algue.
agitateurVoir la VIDEO
2 bassins2008. Deux bassins d 'environ 20 m² chacun, sont construits sur un terrain prêté par la communauté des religieuses de Pèrèrè. Jusqu'en 2019, nous avons exploité les 8 bassins de 20 m². La récolte journalière moyenne est de 2 kg à 3 kg de spiruline fraiche.Récolte
Le liquide verdatre du bassin est filtré à travers une toile habituellement utilisée en sérigraphie. La spiruline récoltée est ensuite égoutée et pressée, avant d'être transformée en "spaghetti", étalées sur des clayettes.

spiruleLa boule de spiruline est introduite dans ce poussoir à saucisses dont la buse de sortie est remplacée par une grille avec une rangée de trous de 2 millimètres de diamètre.
Tous les éléments en contact avec la spiruline et le liquide des bassins doivent être en inox alimentaire ou en plastique. L'hygiène doit être rigoureuse.
séchoir
Le séchage dans le four solaire durera 4 heures. Réduite en paillettes, la spiruline sera pesée, mise en sachets sous vide et étiquetée
, prête à être commercialisée...
mais ce sera souvent gratuit pour ceux qui en ont grand besoin.
La construction du local a débuté en décembre 2007, les premiers bassins ont été montés en Janvier et Février 2008.
La première récolte a eu lieu le 1er Mars 2008.
Le séchoir solaire a été fabriqué en Octobre 2008, et le 21 Octobre, nous scellions le premier sachet de spiruline sèche.
Deux autres bassins ont été construits en octobre 2009, 2 autres en octobre 2010, puis 2 en 2015 portant la surface de culture à environ 160 m².
Nous avons créé en octobre 2009, une association bénéninoise, "la Spiruline de Péréré", chargée de gérer le site.
Nous espérons ainsi que cette ferme aquatique deviendra rentable et autonome, tout en étant assurée du soutien par notre association.

Déménagement du site de production
En 2016, nous ne pouvons plus rester sur le terrain prêté par la communauté. Il faut donc en chercher un autre, si possible plus grand, pas trop loin du village, avec la possibilité d'y trouver de l'eau par forage. Il nous en ait proposé un de 6545m², nous loin d'un marigot, à 1km à vol d'oiseau de la communauté.
Clôture et forage seront les premiers travaux.pancarte
Les bâtiments seront prêts en 2019, pour un déménagement des bassins, dont la structure métallique et les planchers en bois de caïlcédrat s'y prêtaient.
Les bâtimentsLe premier BassinLe château d'eau

Nous avons décidé de les faire 2 fois plus grands, c'est à dire de 40 m², avec une longueur de 17,40 m.
L'agitation du milieu de culture est toujours réalisée grâce à des moteurs d'essuie-glace, alimentés par des panneaux solaires.
Le premier ensemencement, sur ce nouveau site, a eu lieu en janvier 2020

Haut de page